Top

Turnover des chirurgiens-dentistes en poste, comment le combattre?

Le Turnover est un phénomène inhérent à toute entreprise, les taux ont tendances ces dernières années à augmenter de manière exponentielle et touchent de nombreux secteurs en tension. Le domaine médical et plus particulièrement dentaire est tout à fait représentatif de cette tendance haussière.
Secteur pénurique, candidats hyper sélectifs, le maintien en poste d’un dentiste dans une structure cliente est un exercice délicat.

Au sein de l’entreprise cliente, la période d’intégration est la phase critique dont dépend souvent la pérennité de l’activité du praticien dans les centres de santé.
S’assurer que toutes les conditions matérielles et d’encadrement sont réunies pour un bon démarrage d’activité est déterminant :
– Signature du contrat en temps et en heure
– Assistante dentaire au fauteuil dès le premier jour du démarrage
– Ouverture et remplissage du planning sur Doctolib en amont
– Synergie entre le dentiste et le pôle secrétariat pour une bonne transformation de ses devis.

Tous manquements à ces prérequis de base augmenteraient considérablement les chances que la confiance soit rompue donnant ainsi l’occasion à votre praticien d’aller voir si l’herbe n’est pas plus verte ailleurs.

Le processus d’intégration ne doit en aucun cas être pris à la légère car un taux de turnover élevé a des conséquences financières importantes

– Nouveau processus de recrutement, perte de temps
– Poste vacant le temps du remplacement
– Manque à gagner, rendement du fauteuil en péril
– Marque employeur et (e-)réputation entachée

Pour le cabinet de recrutement, il est primordial d’envisager la mission du consultant sur du long terme. Considérer le placement d’un praticien comme une fin en soi est une erreur.
Turn over des dentistes comment le combattre?Le rôle de celui-ci ne s’arrête pas une fois le contrat du praticien signé. Le lien de confiance et de proximité instauré avec le candidat, conjugué à une relation commerciale durable avec le client, fait du consultant un interlocuteur privilégié dans le rapport “employé – employeur”. Le consultant doit ainsi jouer un rôle tampon entre le client et le praticien pour remonter les problématiques structurelles, d’encadrement, de manque de personnels, de planning etc…le consultant doit alors revêtir son habit de médiateur.
Dans un véritable esprit d’équipe, le consultant et son client, par leurs actions, contribueront à l’amélioration des conditions de travail du praticien, et par conséquent, à sa fidélisation !

POSTULEZ À CETTE ANNONCE
close slider

Répondre à cette annonce






×